Anciens lauréats

Edition 2011
1er prix : 2 500 euros
La Nuitée

« Ce projet est l’occasion d’apprendre à construire un véritable dialogue social. A la fois tremplin pour la réinsertion et symbole de la solidarité et de la tolérance, la Nuitée témoigne avant tout de la précarité actuelle. Par notre action, nous tentons d’apporter une réponse aux femmes souvent blessées par la vie. C’est aussi une garantie de garder les « pieds sur terre » et de relativiser les quelques difficultés quotidiennes. C’est parfois difficile pour nous d’allier études et gestion de l’association, il faut notamment faire face à certains imprévus. Le plus compliqué reste néanmoins la négociation avec les financeurs ! ».

Anne-Solenne Ogéé, 20 ans, responsable du projet,

Association La Nuitée de Tours, Indre-et-Loire

 

La Nuitée est le pari fou de trois étudiants de l’ESCEM, l’Ecole Supérieure de Commerce de Tours, qui, interpellés par le nombre de femmes SDF dans Tours, ont décidé de s’engager dans la lutte pour la solidarité et contre la précarité en créant en octobre 1992, un foyer d’hébergement d’urgence pour des femmes en difficulté ou dans le besoin. La Nuitée est une association exclusivement gérée par des étudiants. Actuellement, elle propose chaque soir un accueil et un hébergement pour 18 femmes dans le besoin, sans abris ou en demande d’asile, envoyées par le SAMU social. Le foyer leur propose un dîner, un petit-déjeuner, un lieu pour se laver mais aussi des cours de français et des soirées. Le 1er prix des Trophées J.PASS leur permet de changer le matériel de chauffage et de pérenniser l’existence du foyer

Edition 2011
2ème prix : 2 000 euros
Rencontres et musique en milieu rural

« Nous nous sommes rencontrés sur un chantier de jeunes en Ardèche et nous avons eu envie de monter un projet de A à Z autour de la musique. Pendant un an, nous avons vécu en colocation à Lyon et avons travaillé sur un répertoire de musique. Notre idée était de partir pendant un mois dans différents points de France pour organiser des bals folk, c'est-à-dire des danses collectives traditionnelles. Cette expérience nous a permis d’apprendre la vie en collectivité et de progresser énormément d’un point de vue musical. Il y a eu aussi quelques moments difficiles, notamment dans nos relations, d’où l’importance de bien définir les objectifs dès le départ ».

Camille Provent, 19 ans, responsable du projet,

Association Deux Pas Sages, Lyon, Rhône

 

A l’origine du projet, quatre amis musiciens issus du milieu rural qui souhaitent être « acteurs de leur vie ». A la recherche d’échanges, de rencontres et de partages autour de la musique, ils sont partis, à bord de leur camion rouge, à la rencontre des habitants du milieu rural au cours du mois d’août 2011. Leur périple les a menés de l’Isère au Maine-et-Loire en passant par le Gers et la Corrèze et d’autres territoires, car au total ce sont 11 arrêts de trois à quatre jours effectués dans chaque lieu. Après avoir rencontré les habitants et pris part à leur vie quotidienne (ex : travaux dans les fermes, animations dans les maisons de retraite ou accueils de loisirs), chaque arrêt s’est achevé par une soirée festive. « Lutter contre le cliché de la France rurale où il ne se passe rien » était l’un de leur objectif, mission accomplie !

Edition 2011
3ème prix : 1 500 euros
Festival Paille à Sons

« Nous sommes un groupe de 10 jeunes qui souhaitons faire bouger notre village.

Depuis trois ans, nous organisons donc le festival Paille à Sons. C’est un travail sur toute l’année et nous faisons également appel ponctuellement à d’autres bénévoles du village mais aussi aux jeunes des associations Familles Rurales voisines. D’un point de vue personnel, je participe au projet depuis trois ans, il m’a aidé à grandir et à prendre des responsabilités. Cette année, je suis en Première et je passe le baccalauréat de français en fin d’année. Grâce au festival, je suis plus à l’aise pour parler en public, répondre aux questions et défendre un projet »

Morgane Delpon, 16 ans, responsable du projet,

Relais Familles Familles Rurales de Ceintrey, Meurthe-et-Moselle

 

Le festival Paille à Sons, né en 2009, se déroule chaque année en juin à Ceintrey. Le message que les jeunes veulent faire passer : il est possible de s’amuser sans boire d’alcool. Il s’agit en effet d’un évènement entièrement sans alcool qui promeut également les artistes locaux. L’édition 2011 a débuté par un spectacle de cirque burlesque et s’est poursuivie par la représentation de cinq groupes musicaux. Parallèlement, des démonstrations de cirque, percussions mais aussi des ateliers maquillage, des expositions étaient organisés, toujours dans l’objectif de rassembler toutes les générations.

Page : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 [ 11 ] 12